Trois en une

Outline: Script is told by one person, but tells of the discussion between a Muslim and a Christian, about the Christian's concept of God and the Trinity. Uses the sun as illustration of the Trinity. Conclusion explains that one can open his heart to the light of God by believing on Jesus Christ. (Un exemple des nombreux types de textes utiles dans les régions musulmanes.)

Script Number:170
Language:French
Theme:Leaving old way, begin new way; Light/Darkness; Nature, character of God; Holy Spirit; Saviour of Sinful Men; Son of God
Audience:Muslim
Style:Monolog
Genre:Analogy
Sophistication:General
Purpose:Pre-evangelism
Bible Quotation:None
Status:Approved

Scripts are basic guidelines for translation and recording into other languages. They should be adapted as necessary to make them understandable and relevant for each different culture and language. Some terms and concepts used may need more explanation or even be replaced or omitted completely.

Script Text

Le Hadji (utilisez le terme local désignant ceux qui sont allé à la Mecque) était en pleine conversation avec son ami chrétien. Il lui dit : « Mais, son ami, tu dis que Jésus-Christ est fils de Dieu. Dieu est un. Il n’est pas né et n’engendre pas. Comment peux-tu parler du fils de Dieu ? »

Son ami lui répondit : « Nous n’avons pas la même langue maternelle ; il y a des pensées que je pourrais exprimer clairement dans ma langue, mais qui nécessitent de longues explications lorsque je les exprime dans ta langue. Il en est de même avec Dieu. La vérité divine ne peut être parfaitement contenu dans la pensée humaine. Quand Dieu parle de son Fils, Il n’entend pas un fils né de naissance humaine ; telle que nous la comprenons. »

Les deux hommes se tenaient devant une fenêtre ouverte. La lumière du soleil se déversait dans la chambre. L’ami du Hadji mit sa main dans le rayon de lumière et demanda : « Qu’est- ce cela ? » Le Hadji répondit, « C’est le soleil. » Son ami dit : « Est-ce bien le soleil, ou bien est-ce que le soleil est cette boule de lumière que nous voyons là-haut dans le ciel ? »
Le Hadji répondit : « Il n’y a pas de différence .il s’agit de la même lumière.
Le chrétien lui dit : « Permets-moi de te poser une autre question. L’éclat que nous que voyons dans le ciel, est-ce véritablement le soleil ? Ou bien y a-t-il quelque chose derrière le soleil (à l’intérieure du) soleil qui produit cette lumière ? »
Le Hadji répondit : « Je suppose qu’il y a de la matière que nous ne voyons pas derrière l’éclat, mais cet éclat révèle son existence. » Son ami dit : « Il en est de même avec Dieu. De même que le soleil n’est qu’un, Dieu n’est qu’un. Il y a Dieu le Père. Il est comme la matière du soleil. Nous ne pouvons pas le voir. Il y a Dieu le Fils qui est l’éclat qui nous révèle le Père. Il y a Dieu le Saint-Esprit. Il est la puissance qui est l’origine de toute vie, comme la chaleur du soleil sans le soleil, il ne pourrait y avoir aucune vie sur la terre. De même, sans le Saint-Esprit, nos âmes ne peuvent avoir la vie éternelle. Dans le soleil, il y a la matière, la lumière, et la puissance ; mais les trois choses n’en font qu’une. Voilà ce qu’est Dieu également. Dieu a aimé l’homme et a désiré se montrer à lui. Il se révéler à l’homme par l’éclat qui émane de lui, qu’il appelle son fils : c’est Jésus-Christ. Jésus-Christ est appelé la lumière de Dieu. Dieu le Saint-Esprit se dégage à la fois du Père et du Fils. Il met dans nos cœurs la vie de Dieu.
Il nous tire hors de toute obscurité, hors de tout mal, et nous amène dans la lumière et la vie de Dieu. Mon ami, si tu fermais la fenêtre (les volets), que se passerait-il ? »
Le Hadji répondit : « Nous nous retrouvions dans l’obscurité. » Son ami dit : « En effet. Une personne peut aussi, de son propre choix, fermer son cœur à la lumière de Dieu, qui est Jésus-Christ. Or c’est cette lumière seule qui peut lui donner la vie éternelle. Mais cette personne peut également choisir d’ouvrir son cœur à la lumière de Dieu. Qu’en résulte-t-il ? Cette personne est alors capable de se repentir, de confesser ses péchés à Dieu et de croire en Jésus-Christ. Quand elle le fait, et qu’elle abandonne ses mauvaises voies, lui pardonne. C’est à ce moment que le Saint-Esprit de Dieu vient habiter dans son cœur. Le Saint-Esprit est comme une lumière sur son sentier et l’aide à marcher dans la voie de Dieu. »